Respiration consciente

Respirer est un acte naturel qui ne nécessite aucun effort. Mais c’est en même temps un phénomène extraordinaire, c’est un acte de vie par excellence : je sais que je suis vivant parce que je respire. Respirer en conscience c’est se re-synchroniser avec la vie.

 La Respiration 

La majorité des individus accorde peu de place à la respiration vu qu’elle se fait naturellement et mécaniquement toute seule. La respiration désigne la fonction organique qui permet l’absorption d’oxygène et de force vitale par l’inspiration et l’expulsion de gaz carbonique par l’expiration pour entretenir la vie.

Pour beaucoup d’entre nous, et c’est une réalité physiologique,  la fonction principale de la respiration est d’apporter de l’air extérieur par le nez, la bouche en l’aspirant, en capter l’oxygène par les poumons, redistribuer cette énergie à nos cellules puis de rejeter le gaz carbonique, de débarrasser l’organisme des déchets (70% des toxines que nous rejetons passe par la respiration) . Dans notre vie quotidienne, nous respirons 40 à 50% de nos possibilités, dans le meilleur des cas.

L’inspiration : L’inspiration est un phénomène actif au cours duquel le volume thoracique augmente. Le muscle principal de l’inspiration est le diaphragme. Lors de l’inspiration il va s’abaisser et pousser le volume de la cage thoracique vers le bas.

L’expiration : L’expiration est un phénomène passif qui résulte de la relaxation des muscles inspiratoires et du retour élastique du tissu pulmonaire. Etiré lors de l’inspiration, le poumon revient ensuite à sa position de base

Pourtant, à y regarder de plus près, la respiration est bien plus qu’un ensemble de mécanismes physiques et biochimiques qui permet à toutes nos cellules de produire de l’énergie.

À notre naissance, nous arrivons dans un premier souffle, sur une inspiration. A notre mort, nous repartirons dans un dernier souffle, une expiration.  La respiration est le seul système organique du corps que l’on retrouve dans le système sympathique et dans le système parasympathique. Je respire, mon corps respire tout seul et je peux aussi décider de plus ou moins respirer, d’agir simplement sur l’amplitude et mon rythme respiratoire. La respiration est en cela unique. Elle nous maintient à la fois en lien avec l’extérieur, l’air ambiant, et l’intérieur, notre propre ambiance personnelle. Grand mouvement qui part, que l’on peut sentir du périnée à la gorge. Grand mouvement continu, qui nous rappelle le mouvement de la vie qui est toujours en action. Rythme binaire. Ce qui est en vie est en mouvement. La respiration est liée à nos émotions, elle nous rend plus sensible, plus vous respirez plus vous devenez sensible. Il y a changement. Si je change ma respiration, je peux changer d’état.

Alors si la respiration contribue d’abord à oxygéner le corps, elle sert aussi à capter la force vitale, l’énergie de vie, pour produire dans notre Être des effets vitalisant et nous permettant d’évoluer sur les plans physique, psychique et spirituel.

La respiration est une porte d’accès à la conscience, elle nous permet d’agir, d’ouvrir, d’élargir notre conscience et à partir de là, nous pouvons établir un lien entre le corps, l’âme et l’esprit.

Le but , le mouvement de la vie, de cette mise au monde de la conscience c’est de se gouter, de gouter le mouvement de la vie en nous.
Inspir, expir, je suis ce qui joue ce mouvement, c’est une respiration.

Gouter à cette respiration, le souffle de la vie.

Lors de trauma, de peurs, notre première réaction physiologique c’est la fixité, l’arrêt du Souffle ( j’ai le souffle coupé, je me fige…) le figement est l’arrêt du Pneuma, du souffle de la vie qui nous traverse. Pneuma, du grec, veux dire souffle vivant.

Pourquoi faire attention à sa respiration ?
-parce qu’elle est le reflet direct de notre relation avec la vie
-parce qu’en changeant le rythme, l’amplitude de sa respiration on peut transformer son état intérieur et retrouver de l’apaisement, de l’énergie.

L’inspir parle de comment vous vous engagez dans la vie, comment vous  prenez  votre place… instant de faire, intention d’action.
L’expiration parle de comment vous vous déposez en confiance avec la vie, comment vous vous  relâchez, vous vous détendez…instant de non-faire, de lâcher-prise
Prendre un temps tranquille, d’observation de votre respiration, écoutez-là, elle est le premier signe que vous êtes vivant, retrouvez là, connectez vous à elle.
Prendre conscience de sa respiration, invites à revenir en soi, d’arrêter de porter son attention à l’extérieur et de revenir à l’essentiel, la Vie qui est là, qui pulse en vous.
Humilité, car cela respire tout seul.
Gratitude, car grâce à ça, vous êtes en vie.

Sophie Grange.

Partager

Evenements…

Derniers articles…

Retour au blog
2021-08-04T09:25:26+02:00
Aller en haut